La surpopulation: causes, effets et solutions possibles

Au cours des cinquante dernières années, la population mondiale a explosé. Au moment d’écrire ces lignes, la planète compte sept milliards d’habitants et ce nombre devrait augmenter rapidement.

De tous les défis environnementaux auxquels la planète est confrontée aujourd’hui, la surpopulation est un problème qui échappe parfois au radar. Des questions telles que la pollution, le changement climatique et les pénuries d’eau semblent toutes primer, mais la surpopulation est l’une des principales causes de nombreux autres problèmes environnementaux.

La surpopulation imposera de grandes exigences aux ressources et aux terres, ce qui entraînera des problèmes environnementaux de grande ampleur, en plus d’avoir un impact sur les économies et les niveaux de vie à l’échelle mondiale.

Le problème est aggravé par la difficulté de trouver des solutions à ce problème et par une mauvaise compréhension des causes et des effets de la surpopulation.

Nous aborderons ici les causes et les effets de la surpopulation afin que vous puissiez avoir une vision plus éclairée des risques qui en découlent.

Les causes

Plusieurs facteurs contribuent à la surpopulation. Ce sont les causes principales:

Pauvreté

La pauvreté est considérée comme la principale cause de surpopulation. Le manque de ressources éducatives, conjugué à des taux de mortalité élevés entraînant des taux de natalité plus élevés, a pour conséquence que les zones appauvries connaissent une forte croissance démographique.

L’effet est si important que l’ONU a prédit que les quarante-huit pays les plus pauvres du monde sont aussi probablement ceux qui contribueront le plus à la croissance démographique. Selon leurs estimations, la population cumulée de ces pays devrait atteindre 1,7 milliard d’habitants en 2050, contre 850 millions en 2010.

Mauvaise utilisation des contraceptifs

Bien que la disponibilité des contraceptifs soit largement répandue dans les pays développés, une mauvaise planification de la part des deux partenaires peut mener à des grossesses inattendues. Les statistiques ont montré qu’en Grande-Bretagne, 76% des femmes âgées de 16 à 49 ans utilisaient au moins une forme de contraception, ce qui laisse un quart d’entre elles ouvertes à des grossesses inattendues.

Ce problème est exacerbé dans les régions sous-développées. Une étude de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) montre que ce taux d’utilisation tombe à 43% dans les pays qui sont affaiblis par des problèmes tels que la pauvreté, ce qui conduit à des taux de natalité plus élevés.

Travail des enfants

Aussi pénible que cela puisse paraître, le travail des enfants est encore très répandu dans de nombreuses régions du monde. L’UNICEF estime qu’environ 150 millions d’enfants travaillent actuellement, principalement dans des pays qui ont peu de lois sur le travail des enfants.

Cela peut faire en sorte que les enfants soient perçus comme une source de revenus par les familles pauvres. En outre, les enfants qui commencent à travailler trop jeunes perdent également les possibilités d’éducation qui leur sont offertes, en particulier dans le domaine de la contraception.

Réduction des taux de mortalité

L’amélioration de la technologie médicale a entraîné une baisse des taux de mortalité pour de nombreuses maladies graves. Des virus et des maladies particulièrement dangereux comme la polio, la variole et la rougeole ont été pratiquement éradiqués grâce à ces progrès.

Bien que cette nouvelle soit positive à bien des égards, elle signifie aussi que les gens vivent plus longtemps que jamais auparavant. Ce « retard » dans le cycle de la vie et de la mort a fait que les taux de natalité ont dépassé les taux de mortalité de plus de deux pour un dans les temps modernes.

Traitement de fertilité

Bien qu’elle ne joue qu’un rôle mineur par rapport aux autres causes de surpopulation, l’amélioration des traitements de la fertilité a permis à un plus grand nombre de personnes d’avoir des enfants.

Le nombre de femmes utilisant divers traitements de fertilité a augmenté depuis leur création. Aujourd’hui, la plupart d’entre eux ont la possibilité de concevoir des enfants, même s’ils n’ont peut-être pas pu le faire sans de tels traitements.

Immigration

L’immigration incontrôlée dans les pays peut conduire à une surpopulation au point où ces pays ne disposent plus des ressources nécessaires pour leur population. Cette situation est particulièrement problématique dans les pays où le nombre d’immigrants dépasse largement celui des émigrants.

Dans certains cas, les immigrants tentent peut-être d’échapper à la surpopulation dans leur propre pays, mais seulement pour contribuer aux mêmes problèmes dans les pays vers lesquels ils se déplacent. Cependant, il existe également des données qui montrent que l’immigration peut soutenir les économies, ce qui est particulièrement vrai au Royaume-Uni.

Les effets

plage bondée

La surpopulation peut avoir un certain nombre d’effets, dont la plupart sont négatifs, comme nous le verrons plus loin.

Manque d’eau

La surpopulation engendre une demande accrue en eau douce dans le monde. Comme seulement 1 % environ de l’eau de la planète est douce et accessible, cela pose un problème majeur.

Selon certaines estimations, la demande humaine d’eau douce représentera environ 70 % de ce qui est disponible sur la planète d’ici 2025. Les personnes qui vivent dans des zones pauvres et qui ont déjà un accès limité à cette eau courent de grands risques.

Espérance de vie inférieure

Alors qu’une espérance de vie plus élevée entraîne une augmentation de la population dans les pays développés, une espérance de vie plus faible peut être causée par l’explosion démographique que connaissent les pays moins développés.

Une grande partie de la croissance démographique mondiale se produit dans les pays moins développés. Cela étire les ressources de ces pays, ce qui réduit l’accès aux soins médicaux, à l’eau douce, à la nourriture et aux emplois, ce qui se traduit par une baisse de l’espérance de vie.

Extinction

L’effet de la surpopulation sur la faune et la flore sauvages du monde est également un problème majeur. Au fur et à mesure que la demande de terres augmente, la destruction d’habitats naturels, comme les forêts, augmente elle aussi.

Certains scientifiques préviennent que si les tendances actuelles se maintiennent, jusqu’ à 50 % des espèces sauvages de la planète seront menacées d’extinction. Des données ont également été recueillies pour montrer qu’il existe un lien direct entre l’augmentation de la population humaine et la diminution du nombre d’espèces sur la planète.

Consommation des ressources

Au fur et à mesure que la population croît, il en va de même pour les ressources nécessaires pour garder tant de gens en vie. Les aliments, l’eau et les combustibles fossiles sont tous consommés à des taux records, ce qui impose aux producteurs et à la planète elle-même des exigences accrues.

Ironiquement, c’est la découverte de nombreuses ressources naturelles – en particulier les combustibles fossiles – qui ont contribué à créer des conditions favorables à la croissance démographique. Une étude a montré que l’écosystème mondial a changé plus rapidement dans la seconde moitié du XXe siècle qu’ à tout autre moment de l’histoire en raison d’une utilisation accrue de ces ressources.

Augmentation de l’agriculture intensive

Au fil des ans, les pratiques agricoles ont évolué pour produire suffisamment d’aliments pour nourrir un plus grand nombre de personnes. Cependant, les méthodes d’agriculture intensive causent également des dommages aux écosystèmes locaux et à la terre, ce qui peut poser des problèmes à l’avenir.

En outre, l’agriculture intensive est également considérée comme un facteur important du changement climatique en raison de la machinerie nécessaire. Cet effet s’intensifiera probablement si la population continue de croître à son rythme actuel.

Changements climatiques plus rapides

La surpopulation est directement liée au changement climatique, d’autant plus que les grands pays comme la Chine et l’Inde continuent de développer leurs capacités industrielles. Ils sont aujourd’hui deux des trois plus grands contributeurs d’émissions dans le monde, aux côtés des États-Unis.

97% de la communauté scientifique est d’accord pour dire que les activités humaines modifient les températures mondiales. Des populations plus importantes peuvent accélérer ces changements, surtout si l’on ne fait pas davantage pour réduire l’empreinte carbone individuelle à grande échelle.

Solutions potentielles

Nous en savons maintenant davantage sur la surpopulation et les effets qu’elle peut avoir, mais que peut-on faire pour y remédier? Plusieurs solutions sont proposées.

Meilleure éducation sexuelle

Le manque d’éducation sexuelle – ou une éducation mal mise en œuvre – a entraîné des problèmes de surpopulation dans de nombreux pays. Le problème est tellement prononcé que le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) demande que des améliorations soient apportées, en particulier dans les régions les plus pauvres du monde.

Une meilleure éducation aidera les gens à mieux comprendre les conséquences potentielles des rapports sexuels sur la naissance d’un enfant. Il éliminera également bon nombre des mythes qui entourent l’acte sexuel et introduira des méthodes de contraception éprouvées scientifiquement.

Accès aux contraceptifs

preservatif

L’accès à la contraception doit aller de pair avec une meilleure éducation sexuelle. Après tout, sans elle, les gens ne peuvent pas mettre en pratique ce qu’ils ont

appris.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme que 225 millions de femmes vivant dans les pays en développement préféreraient reporter l’accouchement mais n’utilisent aucune forme de contraception.

Changements de politique

De nombreux pays offrent des récompenses, que ce soit sous forme d’incitations financières ou de prestations accrues, à ceux qui ont plus d’enfants. Cela peut amener certains couples à avoir plus d’enfants qu’ils n’en auraient autrement s’ils devaient s’inquiéter des conséquences financières.

C’est une question difficile à aborder. La politique chinoise de « l’enfant unique » a été récemment abandonnée, en partie à cause des restrictions qu’elle impose à la liberté, et il est probable que des politiques similaires seraient considérées comme tout aussi restrictives.

Éducation sur le sujet

S’il existe un certain nombre d’organisations qui fournissent aux écoles des programmes d’études et du matériel didactique pour couvrir le sujet de la surpopulation, c’est toujours un sujet qui n’est pas aussi bien traité dans les écoles qu’il devrait l’être.

Cette éducation ne doit pas se limiter à parler de sexe, mais aussi des conséquences globales de la surpopulation. Le dialogue sur le sujet doit être plus ouvert, avec des sites comme debate. org offrant des ressources utiles qui permettent d’aborder la question de manière rationnelle.